GROUPE SCOLAIRE

LATRESNE (33)

Extension et rénovation des écoles maternelle et élémentaire en site occupé et création de l'accueil péri-scolaire.


MAÎTRE D'OUVRAGE : Commune de Latresne

 

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire
            Julien Delmas, architecte associé

SURFACE : 1 200 m² restructuré
             750 m² neuf
COUT : 3,5 M€ HT

MISSIONS : Base loi Mop + EXE

            Livré en 2019

Le Groupe Scolaire est situé au cœur de la commune, il surplombe le village de Latresne. Il est niché dans un environnement boisé et bénéficie de vues remarquables sur la vallée de la Pimpine : sa situation et la topologie du terrain constituent un véritable atout qui le singularise immédiatement. L’accueil périscolaire est repositionné au centre de l’établissement. Ce lieu est conçu comme le trait d’union entre les niveaux, entre les deux cours, entre les deux écoles. Il est  proche de l’entrée principale, dans la continuité du parvis conçu comme un point de rassemblement sécurisé.


Les écoles maternelle et primaire sont remises aux normes acoustiques, thermiques, pmr et font l’objet d’adaptations fonctionnelles.  L’école est un lieu d’éveil à l’envie et au plaisir d’apprendre, à la curiosité intellectuelle, à l’ouverture d’esprit : économie d’effet, élégance, simplicité, et sobriété des espaces laisseront libre court à l’épanouissement des enfants.

Crédits photographiques / Arthur Péquin

CLEFF

PESSAC (33)

Restructuration et extension du bâtiment DEFLE pour la création de la  Cité des Langues, du Français et de la Francophonie

MAÎTRE D'OUVRAGE : Sria

 

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

& a3 architectes associés
SURFACES : 930m² Shon restructuré

& 750m² Shon neuf
COUT :  3,0 M€ HT
MISSION : Base loi Mop 
DATE : Concours Lauréat 2017

La CLEFF (Cité des Langues, du Français et de la Francophonie ) devient une pièce majeure structurante de l’esplanade. C’est un bâtiment phare à l’esthétique nouvelle globale, un lieu unique, un lieu de sensations, même après un bref passage de quelques semaines.  Elle laisse des souvenirs avec son filtre s’enroulant comme un escargot autour du rez-de-chaussée, son hall transformable à volonté, son escalier en forme d’hippocampe pour les enseignants, son «auvent – fleur»  sur le parc, ses coins-détente sur le deck au milieu des pins, sa galerie dans la canopée : autant de formes variées qui privilégient l’expressivité marquant la poésie d’un lieu attractif pour tous. 

La composition est épurée, elle est née de la rencontre entre l’existant, le paysage et la puissance des édifices des années 60.  L’extension répond à la fois, à la géométrie du bâtiment DEFLE et au système orthonormé du  Campus.  Le projet privilégie une organisation simple avec des flux fluides et évidents.  L’extension se décompose en deux volumes décalés en hauteur, deux volumes qui pivotent autour de la circulation verticale.

LYCÉE HÔTELIER

TALENCE (33)

Restructuration de la demi-pension, de l’externat et des cuisines pédagogiques au lycée hôtelier de Gascogne.

MAÎTRE D'OUVRAGE : Conseil Régional

de Nouvelle  Aquitaine
 

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

& a3 architectes associés
SURFACES :  4 000m² Shon restructuré

3 500m² Shon neuf
COUT : 12,0 M€ HT
MISSIONS : Base loi Mop + OPC 
DATE :  Concours lauréat juillet 2017

Depuis le domaine public, le projet exprime la  richesse et la diversité  des activités  pratiquées au Lycée Hôtelier. Au-delà de sa réponse fonctionnelle, il joue son rôle symbolique fondamental;  mettre en avant son contenu, son programme et les personnes qui y travaillent. L’enseignement professionnel mérite cette valorisation. Dans cette optique,  réhabilitations et extension se complètent pour former un tout, de même niveau qualitatif. Des liens sont tissés. Les espaces extérieurs sont requalifiés.
 
Le bâti et le végétal se complètent et s’enrichissent mutuellement. L’intégration est maximale. L’architecture est différente, calme, sereine, élégante… L’extension est compacte et percée de patios. Sa forme est triangulaire, en appui sur la voie François Rabelais. Le lycée est lisible depuis le domaine public.  Son organisation est extrêmement rationnelle. A l’intérieur, les flux sont maîtrisés.  Les circuits courts sont privilégiés. Tous les ateliers disposent d’un éclairement naturel direct ou en second jour. 

LYCEE SUD DE LANDES

St VINCENT DE TYROSSE (40)

Extension et restructuration du Lycée

MAÎTRE D’OUVRAGE : Conseil Régional

d'Aquitaine

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

& A3 Architectes  associés

SURFACE : 5 600 m² shon

COUT : 6,9 M€ HT

MISSIONS : Base loi Mop + OPC +SSI

+ ENV + SIGN + DIAG
     
Livré en 2016

Au final, trois façades homogènes dialoguent entre elles, avec le paysage. Trois triangles effilés délimitent le parvis. La géométrie introduit des biais qui se perdent loin en dehors des périmètres construits. Tout l’espace libre est caractérisé. On se sent bien au large et en même temps protégé. Les toitures dessinent des espaces extérieurs abrités de la pluie et du vent. Les lignes des héberges marquent des horizontalités fortes dans le paysage, sous la frondaison des arbres en arrière plan.

Le projet est conçu comme un événement au cœur du lycée ; des espaces à échelle multiple, des lieux de passages et de flânerie…. Une architecture différente, calme, sereine, élégante et contemporaine dans un écrin vert. Cette extension / restructuration implique la création de salles d’enseignement jumelées à des ateliers, avec un foyer, des locaux pour les services généraux, une nouvelle salle de restauration et la refonte totale de la cuisine. L’extension se décompose en trois bâtiments articulés autour du parvis existant. Ce parvis, entièrement remodelé, devient le point focal du Lycée.

CONDORCET

BORDEAUX (33)

Extension et restructuration des écoles primaire et maternelle. Quartier du Grand Parc.

MAÎTRE D’OUVRAGE : Ville de Bordeaux

ARCHITECTE : POGGI Architecture mandataire

SURFACE : 2 500 m² shon

COUT : 2,0 M€ HT

MISSIONS : Base loi Mop + OPC +DIAG
     
Livré en 2014

L’école Condorcet abrite des classes de maternelle et de primaire ainsi que tous les services associés. Elle est implantée en lisière du quartier du Grand Parc, qui fait l’objet d’un vaste projet de restructuration. Cette école datant des années 70 a besoin d’évoluer et d’être rénovée. Notre intervention, outre des améliorations fonctionnelles et des réorganisations internes, vise aussi à améliorer la thermique et l’acoustique, à remettre aux normes l'accessibilité les deux écoles.

Le pôle restauration est mutualisé et donc entièrement neuf. Cette extension est réalisée côté cours de récréation, en interface entre les deux écoles. L’administration et certaines classes sont reconfigurées. A terme, l’image de l’école est complètement modifiée par l’habillage des façades, les encadrements des fenêtres et des halls d’entrée. Jusqu’alors peu lisible depuis le domaine public, elle apparaît dès lors comme un équipement structurant, au pied des barres des années 70.

Crédits photographiques / Arthur Péquin

IMS

TALENCE (33)

Restructuration et extension de laboratoires de recherche scientifique. Intégration du Matériau au Système. 

MAITRE D’OUVRAGE : Université Bordeaux I

ARCHITECTES : Denis DEBAIG Architecte, mandataire &  POGGI & GARRIGUE Architectes associés

SURFACES : Extension 4 485 m² Shon
   Restructuration 4 866 m² Shon

COUT : 8.0 M€ HT

MISSIONS : Base loi MOP + Mobilier

DATES :  Concours lauréat 2010

Livré en 2013

Un des objectifs du programme est de réorganiser plusieurs entités programmatiques dans l’existant et son extension, afin de doubler la surface utile et de regrouper toutes les équipes du laboratoire I.M.S.. L’extension se décompose en deux volumes compacts, imbriqués et fortement différenciés. Le premier volume est sombre et massif. C’est un point d’ancrage. Il est en béton lasuré et texturé. Le deuxième volume est décollé du sol et posé sur pilotis. Il est blanc laiteux et aérien. Les façades sont de deux types : l’une relativement traditionnelle, en béton, l’autre, plus sophistiquée qui, selon les orientations, contribue à une réduction des besoins énergétiques. 

 

Cette lame d’air récupère l’énergie thermique sur les façades exposées, par effet pariéto-dynamique, et renforce l’isolation en façade Nord. L’isolation se retourne en sous face et en toiture, elle crée un «manteau épais» protecteur. La nuit, la lumière découpe franchement les ouvertures. L’éclairage en sous face accentue l’effet de « lévitation ». De jour, le caractère éthéré de l’enveloppe appuie cette intention.

CENTRE EREVE

RENNES (35)

Salle polyvalente, brasserie, pub, cuisine, bureaux, radio campus, commerces et médecine étudiante

MAITRE D’OUVRAGE : Rectorat de

l’Académie de Rennes
  

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

LANOIRE & COURIAN Architectes associés

CONSULTANTS : B. Hilleret, graphiste,
            G. Périole, concepteur lumière

SURFACE : 3 000 m² shon

COUT : 4.5 M€ HT

MISSIONS : Base + mobilier + signalétique + lumière

DATES : Concours lauréat 2004
     
Livré en 2006

Dans un bâtiment situé en cœur de campus, au croisement des cheminements piétons, l’Erève regroupe divers services pour les étudiants. Il peut absorber des flux piétons importants, fonctionner 24 h sur 24h, être à la fois un lieu de regroupement (salle polyvalente), de travail (salle multimédia, radio campus), de fêtes, d’achats (papeterie, agence de voyage) d’informations, de restauration (brasserie, pub…) et de soins (médecine étudiante). Chaque entité du programme est autonome, bénéficie d’accès indépendant et d’un traitement architectural particulier. La «bague» métallisée orange sertit le volume en béton lasuré gris foncé. L’introduction d’une galerie intérieure permet de circuler librement entre les services, assure une grande porosité par rapport à l’extérieur tout en créant une forte animation à l’intérieur.

Les abords de ce bâtiment sont traités de façon à l’intégrer au maximum à l’environnement, au mail piéton, à la place, aux jardins… L’ensemble traduit un sentiment de convivialité, de facilité d’usage et de clarté de fonctionnement.

Crédits photographiques / Arthur Péquin

 POGGI Architecture 2018