B.U DE CARREIRE

BORDEAUX (33)

Restructuration des plateaux de lecture, administration, services au public, stockage. Reconfiguration des espaces. Démarche HQE
 

MAITRE D’OUVRAGE : Université Bordeaux Segalen

 

ARCHITECTE : POGGI Architecture mandataire

SURFACE : 6 390 m²

COUT : 1.2 M€ HT

MISSIONS : Base loi Mop + DIAG + EXE + OPC

DATES : Concours lauréat 2012
     
Livré  en 2016

L'opération vise à réhabiliter la bibliothèque des sciences de la vie et de la santé à Carreire. Elle concerne un bâtiment réalisé par l'architecte Pierre Mathieu sur lequel s'est greffée une extension en 1993.

L'esprit général des travaux à entreprendre doit améliorer le fonctionnement général, en augmentant sa capacité, tout en conservant la logique de la conception architecturale d'origine : respect d'une écriture architecturale forte et élégante / amélioration de l'existant / mises aux normes.

Simultanément, il s'agit de remettre aux normes PMR, thermique, acoustique cet équipement qui a un peu "vieilli".

Bien qu'elle ait été livrée dans les années 70, la bibliothèque reprend un certain "vocabulaire" des avant-gardes des années 50 : l'emploi du béton comme un matériau noble, à l'intérieur comme à l'extérieur, la simplicité des volumes, l'ordonnance des façades ...

MERIADECK

BORDEAUX (33)

Requalification de la Bibliothèque de Mériadeck, phase II.

MAITRE D’OUVRAGE : Ville de Bordeaux

 

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

Arnaud GARRIGUE Architecte  associé

SURFACE : 10 000m² Shon

COUT : 4.0 M€ HT

MISSIONS : Base loi Mop +OPC + Signalétique

DATES : Concours lauréat 2010
     
Livré en 2013

La Bibliothèque de Bordeaux est un bâtiment emblématique des années 1980, mais depuis, la demande a évolué, le bâtiment ne répond plus aux attentes actuelles, Le but est aussi de donner envie d’entrer dans cet équipement, qui devrait offrir une image contemporaine et une souplesse d’utilisation pour être capable d’évoluer dans le temps; accueillir un plus grand nombre d’usagers : jeune public, personnes âgées, adolescents...être aux normes tout en tenant compte des demandes des utilisateurs et du personnel


Cette étude vise aussi à une réduction des consommations avec une rationalisation du lieu. Les matériaux mis en œuvre sont choisis dans un souci de facilité d’entretien et de durabilité. Le chantier est particulièrement complexe. Il est phasé afin de maintenir la bibliothèque en fonctionnement pendant la durée des travaux. Le planning inclut déménagement, requalification et réaménagement des plateaux les uns après les autres.

Crédits photographiques / Arthur Péquin

MAISON DES ARTS

PESSAC (33)

Réaménagement de la Maison des Arts, bâtiment universitaire dédié à l’apprentissage de la musique, danse, théâtre, arts plastiques et appliqués, cinéma.
Campus de Pessac.

 

MAITRE D’OUVRAGE : Université Bordeaux III

 

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

Arnaud GARRIGUE Architecte  associé

SURFACE : 3 460 m² Shon

COUT : 1,7M€ HT

MISSIONS : Base loi Mop + DIAG + EXE

DATES : Concours lauréat 2011
     
Livré en 2012

Ce bâtiment a été réalisé par l’architecte Massimiliano FUKSAS. Un des enjeux principal est d’intervenir sur un bâtiment emblématique dont l’écriture et le style unique constituent une référence architecturale patrimoniale.


La réutilisation relève d’ajouts successifs s’inscrivant dans la continuité de l’œuvre originelle. Chaque décision se réfère à la globalité du projet afin de préserver la logique existante et l’esthétique. En cela, notre intention est liée à la compréhension de l’architecture dans un souci constant du respect de l’identité du lieu, qui reflète une des images de la modernité en France.

Crédits photographiques / Arthur Péquin

MEDIATHEQUE

TARNOS (40)

Médiathèque et parking semi enterré en centre ville
 

MAITRE D’OUVRAGE : Ville de Tarnos

ARCHITECTES : POGGI Architecture mandataire

A.Guarrigue, architecte associé

SURFACE : 1 500 m²

COUT : 3.8 M€ HT

DATE : Concours non lauréat 2006

Ce bâtiment a été réalisé par l’architecte Massimiliano FUKSAS. Un des enjeux principal est d’intervenir sur un bâtiment emblématique dont l’écriture et le style unique constituent une référence architecturale patrimoniale.


La réutilisation relève d’ajouts successifs s’inscrivant dans la continuité de l’œuvre originelle. Chaque décision se réfère à la globalité du projet afin de préserver la logique existante et l’esthétique. En cela, notre intention est liée à la compréhension de l’architecture dans un souci constant du respect de l’identité du lieu, qui reflète une des images de la modernité en France.

 POGGI Architecture 2018